Quels sont les signes de la calvitie ?

La perte de cheveux est un phénomène naturel qui touche tous les individus, quel que soit leur âge. Lorsqu’elle se limite à une perte de moins de 100 cheveux par jour, elle est considérée normale. En effet, cela fait partie des étapes du cycle de vie du cheveu : les cheveux en fin de vie tombent et entament un nouveau cycle de repousse.

On parle de calvitie lorsque la chute des cheveux est plus rapide que leur renouvellement, et lorsque l’on observe des zones du cuir chevelu où ils se raréfient avant de devenir complétement absents.

Selon un sondage IFOP, les Français sont 13 % à se déclarer atteints de calvitie. Elle touche principalement les hommes, mais les femmes peuvent également être concernées, bien qu’en ce qui les concerne, la calvitie totale soit rare.

Plus ou moins précoce en fonction des individus, elle apparaît le plus souvent entre 25 et 40 ans. Elle peut débuter plus tard, mais aussi bien plus tôt, parfois dès 14 ans pour les cas les plus précoces.

Un homme qui commence à connaître ce problème remarque généralement une quantité anormale de cheveux sur son oreiller, au fond de sa douche après un shampooing et sur sa brosse pendant le coiffage. Ou tout simplement, des cheveux qui lui restent dans les doigts lorsqu’il passe la main dedans.

Il peut également ressentir une sensation de perte de volume et éprouver de la difficulté à reproduire une coupe de cheveux qu’il avait pourtant l’habitude de réaliser.

Si vous pensez souffrir d’un début de calvitie, observez votre chevelure. Généralement, les zones situées au niveau des golfes et des tempes se dégarnissent en premier, ainsi que le sommet du crâne. Suivent ensuite le front et le toupet (au-dessus du front), le sommet du crâne et le tourbillon (zone à l’arrière de la tête).

Progressivement, la chevelure s’affine, s’éclaircit et le cuir chevelu devient visible. À terme, les zones touchées par la calvitie finissent par se rejoindre.

Parmi les autres signes à surveiller : une modification de la nature des cheveux qui deviennent plus fins, plus fragiles ou plus gras. Vous pouvez également ressentir des douleurs au niveau des racines ou des picotements au niveau du cuir chevelu.

Une repousse plus lente et de longueur inégale et l’apparition de cheveux plus fins et clairs sur la ligne du front peuvent également être annonciateurs d’une calvitie.

Si vous vous reconnaissez dans plusieurs des signes ou symptômes décrits ci-dessus, il est probable que vous soyez concerné. Afin de ralentir le phénomène, consultez un dermatologue dès que vous constatez les premiers signes de calvitie.

Il faut cependant savoir qu’une chute de cheveux plus marquée sur une période donnée peut également être liée à d’autres facteurs. En effet, une mauvaise hygiène de vie, la fatigue, le stress… peuvent être à l’origine d’une perte de cheveux. Il existe également un phénomène appelé l’alopécie saisonnière, qu’il est facile de confondre avec des premiers signes de calvitie. Le changement de saison, notamment en automne, mais aussi parfois au printemps, peut aussi être la cause d’une perte de cheveux.

N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin traitant ou à votre pharmacien.

Anne

A propos de l'auteur: Anne

x- Je suis infirmière depuis mes 23 ans. J'habite Paris et je suis maman d'une petite fille depuis 2017 !

Tu pourrais aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *